Elisabeth Loureiro
Ostéopathe D.O. Annoeullin
07.68.99.04.64

Ostéopathie & Périnatalité

L’ostéopathie et la Plagiocéphalie positionnelle

 

La consultation d’ostéopathie d’une durée de 45min. se déroule en plusieurs temps :

-L’anamnèse : l’ostéopathe vous posera des questions pour connaître le déroulement de la grossesse, de l’accouchement afin d’évaluer au mieux les contraintes pouvant avoir eu lieu.

-L’observation : l’ostéopathe observe la position de bébé sur la table.

-Les tests / Traitements : l’ostéopathe évalue la mobilité des cervicales, la densité du crâne en palpant minutieusement chaque suture crânienne, l’enroulement de la colonne vertébrale, du bassin et des membres inférieurs. Les techniques utilisées sont des techniques douces résultant de léger point de pression et des mobilisations.

 

La Plagiocéphalie positionnelle nécessite une prise en charge précoce, dans les premières semaines voire les premiers mois de la vie bébé. Dépassé 6                                                                              mois il devient alors très compliqué d’attendre des résultats visibles sur la déformation crânienne.

Au-delà de la consultation d’ostéopathie une réelle éducation positionnelle est nécessaire (voir paragraphe suivant).

 

 

Prévention  de la Plagiocéphalie positionnelle:

  • Détecter un Torticolis congénital : bébé a la tête inclinée d’un côté, ce blocage crée dans le ventre de maman ou à la naissance crée une diminution de mobilité de la tête de bébé et augmente les contraintes d’un côté du crâne. Le Torticolis congénital nécessite une prise en charge précoce du nourrisson par votre ostéopathe.

 

  • Alterner droite et gauche pour le biberon : pour que la mobilité de sa tête soit identique des deux côtés, et que bébé ne développe pas un « côté préférentiel »

 

  • Eviter les transats et matelas anti-tête plate : préférez un matelas plutôt simple dense sans pour autant être dur pour faciliter la mobilité de bébé. Les matelas trou mou lovent bébé dans une position et ne peuvent plus bouger ce qui risque d’aggraver les dysfonctions présentes.

 

  • Eviter de Balader bébé dans le cosy toute la journée : Bien que très pratique, le cosy se détache souvent de la poussette à la voiture, et de la voiture à la poussette…. Bébé reste parfois très longtemps dans son cosy !

Cela constitue un facteur de risque pour développer une Plagiocéphalie positionnelle, il faut bouger bébé, même si on peut difficilement se passer du cosy, vous pouvez opter en partie pour des écharpes de portages…

 

  • Eveillez bébé plusieurs fois par jours sur le ventre : cela développera ainsi sa musculature

 

  • Position latérale au coucher : Grâce à un coussin de latéralisation, pendant la journée sous la surveillance des parents pour s’assurer que bébé supporte bien la position latérale pendant son sommeil.

Ce coussin pourra être retiré dès que bébé a la capacité de se retourner.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion