Elisabeth Loureiro
Ostéopathe D.O. Annoeullin
07.68.99.04.64

Ostéopathie générale

Le sommeil varie beaucoup au fil des âges, dans les premières années de vie le sommeil est primordial au bon développement cérébrale.

Selon national sleep foundation

Nouveau-nés <3mois

14h – 17h

Nourrissons <1an

12h - 15h

Bébé <2ans

11h- 14h

Enfants <5ans

10h- 13h

Enfants scolarisés 6-12ans

9h – 11H

 

Nourrisson / Bébé

Votre progéniture a du mal à s’endormir ou se réveille trop souvent dans les premiers mois de la vie c’est normal !

L’horloge interne de bébé est en pleine construction et les réveils fréquents répondent à des besoins physiologiques.

Certain psychologue vont même jusqu’à dire que l’endormissement difficile de bébé serait un réflexe archaïque venant de notre cerveau reptilien : les animaux sont sur le qui-vive à l’approche de la nuit car en dormant ils deviennent des proies faciles pour leur prédateurs… Une réelle angoisse de la nuit vient alors à s’installer !

 Cependant si cela vient à persister plus de 3mois, les réveils sont trop fréquents, le temps d’endormissement est trop long, impossible de dormir sans papa & maman… Il pourrait alors s’agir de troubles du sommeil.

Une consultation chez le pédiatre permettra d’éliminer toutes pathologies sous-jacentes qui pourraient empêcher bébé de bien dormir : Otite, fièvre, douleur, reflux gastro œsophagien intériorisé...

Une consultation chez l’ostéopathe permettra de libérer les tensions et les blocages pouvant limiter le lâcher prise de bébé lors de l’endormissement, et également libérer les tensions crâniennes qui ont pu s’installer lors de l’accouchement.

D’autre part, Il est important d’établir dès le plus jeune âge une réelle éducation du sommeil à votre bébé :

  • Eviter un maximum de dormir avec bébé : il s’habituera à votre présence et ne comprendra pas par la suite pourquoi vous ne dormez plus avec lui.
  • Eviter d’aller voir bébé dès les premiers pleurs : même si cela vous crève le cœur d’entendre votre enfant pleurer. Il n’est bien-sûr pas question de le laisser pleurer pendant des heures…
  • Essayer d’établir un « rituel du coucher » : où l’intensité lumineuse est moins importante et les activités sont plus calmes…

 

Enfant 

Les troubles du sommeil chez l’enfant peuvent se manifester par des troubles de la vigilance, des difficultés de concentrations à l’école aboutissant à un échec scolaire.

Les nuits peu réparatrices de votre enfant doivent être rapidement prises en charge.

Ces troubles du sommeil peuvent être associées à des parasomnies :

  • Enurésie
  • Somnambulisme
  • Terreur nocturne / Cauchemar
  • Bruxisme

 

La prise en charge des troubles du sommeil chez l’enfant est pluridisciplinaire :

-Consultation chez le pédiatre afin d’éliminer toutes pathologies.

-Consultation chez l’ostéopathe pour libérer les tensions et dysfonctionnements articulaires facilitant le lâcher prise.

-Consultation chez le psychologue : des angoisses, du stress peuvent être la cause des troubles du sommeil de votre enfant !

 

Adulte 

Les troubles du sommeil du l’adulte ont été détaillé dans l’article : Ostéopathie et troubles du sommeil partie I.

 

Conseils pour diminuer l’apparition de troubles du sommeil

  • Eviter les bains chauds avant d’aller dormir
  • Eviter les repas trop copieux
  • Eviter les écrans de TV / Tablette / Portable : Lumière bleue
  • Chambre aérée – Température 18°c/20°c
  • Eviter la consommation de produit à base de caféine avant le coucher : Café, thé, Coca…
  • Eviter la consommation d’alcool
  • Etablir un rituel rassurant et calme pour l’enfant

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion