Elisabeth Loureiro
Ostéopathe D.O. Annoeullin
07.68.99.04.64

En savoir plus

L’ostéopathie & Football

Le football est le sport le plus pratiqué en France, ce sport qui existe depuis l’antiquité est si populaire car facile d’accès : un ballon, un terrain, deux buts et des joueurs et la partie peut commencer !

Le football nécessite vitesse et précision, bien qu’il soit bon pour la santé il peut parfois être traumatisant.

Les pathologies sportives liées au football sont pour la plupart d’origine ostéo-articulaire et musculaire et peuvent être prisent en charge en ostéopathie du sport.

 

Quand consulter son ostéopathe ?

 

  • Reprise de l’entrainement : En début de saison, après un repos prolongé le corps n’est plus habitué aux stress physique que peut engendrer ce sport.
  • Choc / Traumatisme directs / Douleurs
  • Préparation d’un match :
  • Récupération sportive

 

Quelles sont les principales pathologies sportives du Football ?

 

-Musculaire : contracture musculaire, Elongation musculaire, Claquage musculaire…

L’ostéopathe après un bilan complet s’assurera de la bonne mobilité articulaire et tissulaire permettant ainsi de prévenir les lésions musculaires. Il est important de rappeler qu’il faut éviter de pratiquer une activité sportive sur des contractures musculaires car les risques de claquages musculaires sont plus élevés.

 

-Articulaire : Les douleurs articulaires peuvent survenir au niveau de toutes les articulations car le corps du footballeur est sollicité dans son ensemble, ces douleurs appariassent suite à un choc/traumatisme ou encore des contraintes articulaires excessives liée à l’activité sportive : Lombalgie, cervicalgie, dorsalgie, gonalgie, douleur de cheville, Coxalgie (=douleur de hanche)…

 

-Tendineux : Tendinite d’Achille, Pubalgie etc…

La Pubalgie est LA pathologie fréquente chez les footballeurs, car ce sport nécessite des changements d’appuis fréquents et contractions successives des muscles adducteurs sur le bassin aboutissant ainsi à l’inflammation du pubis.

L’ostéopathe traitera alors la cause de cette sur sollicitation musculaire pouvant provenir d’un blocage sous-jacent.

 

-Ligamentaire : Entorse de cheville, Entorse du genou, Rupture du ligament croisé antérieur…

Les entorses apparaissent lorsque l’articulation va au-delà ce qu’elle peut, elle dépasse son amplitude articulaire physiologique.

Les ligaments s’étirent voire se rompent créant la survenue d’œdème, voire d’hématome avec une douleur intense et une incapacité de poser le membre atteint au sol.

Les premiers gestes sont à pratiqués le plus rapidement possible :

1-Protection de l’articulation

2-Repos : arrêt de l’activité

3-Glaçage 

4-Compression

5-Elevation du membre 

La consultation chez votre ostéopathe s’effectuera après des séances de rééducation effectuée par un kinésithérapeute.

Ces séances sont primordiales pour renforcer la proprioception de la cheville, et ainsi renforcer la musculature profonde de l’articulation.

Cependant des douleurs résiduelles peuvent toujours être présentent après la consultation du kinésithérapeute, ces douleurs sont souvent liées à un blocage articulaire consécutif à l’entorse que l’ostéopathe vous libèrera.

 

-Osseux : Fracture de cheville, Fracture du Tibia, Fracture de la Fibula (=péroné).

 Toutes fractures nécessitent un arrêt complet du sport, des examens complémentaires, une immobilisation complète du membre atteint.

L’ostéopathie intervient à distance de l’opération, car après les semaines voire les mois d’arrêt une attitude vicieuse s’est mise en place : boiterie, marche béquille, utilisation d’une jambe plus qu’une autre…

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion